Cie Nlle Navigation Busck…

« Compagnie Nouvelle de Navigation BUSCK »: Fondée en 1896 par Axel BUSCK, marseillais d’origine suédoise, pour établir un service régulier entre Marseille et l’Algérie. Cette société s’appellera « Compagnie Rudolf BUSCK » en 1919, puis « Compagnie Nouvelle de Navigation BUSCK » en 1936. Elle est rachetée en 1938 par la CNM (Compagnie de Navigation Mixte). Elle possède 4 navires en 1939 et 3 en 1957 avant de cesser son activité en 1962. »

Cet article de blog reprend un article publié sur le blog de CAPMER Occitanie en 2018.
Il présente ce qu’on connait de l’histoire de cet immeuble et de la famille Busck de manière claire. Je souhaite par cette reprise lui donner une nouvelle vie…
Le lien : http://capmeroccitanie.fr/sete-mysterieuse-enseigne-quai-dalger/

Sète: les compagnies maritimes de l’époque coloniale

Une enseigne à moitié effacée sur un immeuble haussmannien dressé comme une vigie, dans un coin du quai d’Alger, sur le port de Sète. La compagnie maritime Busck a régné sur les grandes heures des traversées du début du 20ème siècle dans les colonies lointaines. Il en reste à Sète des noms comme le quai d’Orient ou le quai d’Alger. Axel Busck et Marc Fraissinet, issus de familles protestantes du Languedoc ils faisaient partie des plus grands armateurs en Méditerrané

A Sète où à Marseille, les maisons des familles Busck et Fraissinet témoignaient de l’opulence de cette grande bourgeoisie du transport maritime lors des conquêtes de l’empire colonial. Ces protestants des Cévennes, unis par alliance à des filles de Mauguio et Sète, vivaient dans les immeubles haussmanniens  comme on le fait chez les Cévenols: les parents au premier étage et au dessus les jeunes couples, au rez de chaussée les bureaux de la compagnie maritime.

La réussite des languedociens à Marseille

Belle réussite que celle de Marc Fraissinet, de descendance sétoise et montpellieraine : il va s’emparer du marché du transport maritime sur Marseille et deviendra l’une des grandes figures de la ville avec des mandats politiques.
A ses débuts vers 1837 ,  il est directeur d’une compagnie sétoise qui fait du cabotage entre Marseille, Sète et Agde. Sa famille où l’on compte des pasteurs fréquente le temple protestant de Sète. Après des années de persécution, pour les protestants du Languedoc , c’est l’heure de la revanche. Les coreligionnaires font du commerce un peu partout dans le monde, en lien avec l’Angleterre protestante alors première puissance mondiale.

Une solidarité protestante d’anciens persécutés a créé des maillons par delà toutes les frontières. On s’entraide, on se prête de l’argent.
En 1853, Marc Fraissinet en trouve suffisamment pour acquérir des vapeurs qui supplantent les bricks et goélettes.

C’est la grande période d’expansion de l’empire colonial français grâce à la marine à vapeur. Désormais, l’autonomie des bâtiments permet  d’atteindre les pays les plus lointains , en passant à partir de 1869 , par le canal de Suez.
Le succès est au rendez vous pour l’armateur Fraissinet qui décroche du gouvernement français le service postal à destination de la Corse puis le service postal d’Afrique de l’Ouest et du Congo. Mais ses bateaux commercent aussi avec l’Egypte et la lointaine Chine.

C’est la fortune. Fraissinet a des relais un peu partout, un pied dans les consulats les plus exotiques mais surtout du côté des grands ports de l’Europe du Nord : Rotterdam, Anvers et la Suède.

Sa fille se marie avec un protestant d’origine suédoise Rudolph Busck dont le père, Axel Busck , sans doute grâce à Fraissinet, est armateur sur Marseille et Sète.
La compagnie maritime Busck fondée en 1896 était spécialisée pour un service régulier avec l’Algérie et la Tunisie. Axel Busck a une succursale sur Sète, le bâtiment du quai d’Alger, où il habite avec son épouse, Fanny Benoît, fille d’un pasteur sétois.
Les noms des quais de l’Orient ou d’Alger sur Sète datent de l’époque des premiers voyages vers ces destinations. De ses fenêtres, Axel Busck pouvait surveiller les navires qui sortaient et entraient dans le port.
En 1900, son pavillon desservait tout le littoral de la Provence et du Languedoc, Port-Vendres, Agde, Sète, La Nouvelle, Nice. Avec une ligne sur la Baltique et la Russie pour le trafic et commerce de bois. En 1936, la société a été rebaptisée Compagnie Nouvelle de Navigation Busck. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cinq des six navires appartenant à Busck ont été torpillés et coulés.

A gauche, le couple Busck Fraissinet

Côté famille, Marc Fraissinet bien qu’implanté sur Marseille où il fait partie des familles les plus importantes, continuera à fréquenter la famille Busck de Sète. La famille Busck d’origine suédoise a fait  souche dans l’île Singulière alliée aux Benoït et aux Médard. 

Le fils d’Axel, Rudolph, va continuer l’aventure , la compagnie restera à Sète pendant trois générations . Elle a fermé ses portes en 1962, l’immeuble haussmannien et son enseigne effacée sont les derniers témoins de cette formidable aventure qui a vu des languedociens devenir les maîtres du transport maritime sur la Méditerranée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :