L’exigence de la réconciliation

L’humanité survivra-t-elle à la destruction de la biosphère ?
Hier encore, beaucoup relativisaient l’urgence de la question, voire refusaient de se la voir poser. L’urgence climatique elle même, pourtant aux conséquences de plus en plus visibles et dramatiques, n’était pas considérée à la hauteur des enjeux….
Et puis le virus SARS-CoV-2 a été transmis à l’homme, et s’est propagé chez l’humain de manière foudroyante et exponentielle.
« ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés » dit Jean de la Fontaine, parlant de la peste qu’il prend comme archétype de la pandémie universelle et mortelle.
On peut dire de même de la Covid19, qui se propage en quelques semaines à l’ensemble de l’humanité.
Nul ne sait quand, comment, finira l’épidémie, si elle finira, si elle se reproduira l’an prochain avec ce virus ou un virus voisin, mais une chose est dorénavant admise : une pandémie mondiale peut nous atteindre, nous décimer, voire nous détruire.

Nous devons nous réconcilier avec la nature nous disent les écologistes humanistes, qu’ils soient philosophes, biologistes, écologues, naturalistes, virologues, médecins…
Nous devrions plutôt effacer et détruire les derniers espaces sauvages où des virus mortels nous menacent affirment des économistes, des urbanistes, des philosophes…
Je n’ai aucun doute sur le choix à faire, mais si vous doutez et souhaitez vous convaincre ou convaincre autour de vous, voici deux livres choisis dans les rayons de la librairie L’An Demain, fermée au public mais encore engagée….
À bientôt !

 

RAPPEL

L‘AN DEMAIN, c’est aussi une entreprise commerciale, qui doit payer ses charges pour survivre, et dégager un petit revenu pour que le libraire vive….
Dans cette situation exceptionnelle, vous, lecteurs, clients et amis, vous pouvez aider.
Dans le respect de la règlementation sanitaire, ces livres en stock que je montre sur le blog et les centaines de livres en stock qui dorment dans les étagères, vous pouvez les acheter par une procédure très simple :

1- vous m’envoyez un mail pour vous assurer de la disponibilité du ou des livres que vous souhaitez acquérir
2- je vous réponds. Vous pouvez confirmer votre commande, en proposant un jour et heure de rendez-vous compatible avec vos « autorisations de sortie » 
3– vous pouvez régler en amont par CB avec Paypal (je vous envoie alors le lien par mail) ou à l’enlèvement par CB, par chèque ou en espèces.
4- au jour et à l’heure dits, la commande est à disposition, en respectant les consignes de distanciation sociale (on pourra quand même se dire bonjour!)

l’adresse mail de la librairie : contact@landemain.com
le téléphone (assez souvent présent) : 04 48 08 92 77

Quelques ventes pendant ces semaines à venir de fermeture obligatoire peuvent faire la différence entre la vie et la mort de la librairie !!!
Merci pour votre aide, si vous pouvez…

 

 

 

L’exigence de la réconciliation
Biodiversité et société
Sous la direction de Cynthia Fleury et Anne-Caroline Prevot-Julliard
Editions Fayard
27 euros

La biodiversité est en péril. Au-delà de la diminution du nombre des espèces, la dynamique des écosystèmes est perturbée par les activités humaines. Les dénonciations progressives et alarmantes de ce phénomène ont contribué à opposer fortement nature et homme. Or la biodiversité ne se limite pas aux espaces remarquables et protégés que nous imaginons vierges de toute influence humaine. C’est aussi et surtout un tissu vivant dont nous faisons partie, une biodiversité ordinaire, agricole ou urbaine. Quand le fonctionnement de la nature est à ce point modifié, nos sociétés elles-mêmes sont en danger.
Il est donc temps de repenser les liens qui unissent les sociétés humaines et la nature, à toutes les échelles. Le présent ouvrage donne la parole aux différents acteurs de la biodiversité, socio-économiques et politiques, publics et privés, scientifiques et citoyens. Ils analysent ici leur relation à la biodiversité au quotidien, les difficultés qu’ils rencontrent dans le dialogue social, mais aussi les synergies qui peuvent se construire. Leur but ? Poser les jalons d’un nouveau contrat social fondé sur une approche capacitaire des services écosystémiques, qui peut participer de la réconciliation entre biodiversité et société.

La nature à l’épreuve de l’homme
Valérie Chansigaud
Editions delachaux et niestlé
19 euros

Il ne se passe pas un jour sans que l’on soit informé d’une pollution, de l’apparition d’une maladie ou d’un nouveau risque sanitaire : ces événements sont traités comme des sujets d’actualité, isolés et sans passé, alors qu’ils forment un ensemble significatif. Nous n’en sommes pas seulement les témoins, mais également les acteurs et les victimes.
Adaptation, frontières, inégalités, gestion, indicateur, indifférence, réitération et désordre, sont autant de mots-clés qui décrivent la crise environnementale actuelle suivant des angles différents. Ils organisent les chapitres de ce livre qui propose une histoire originale de nos multiples liens à l’environnement : ce qui met à l’épreuve la faune et la flore sauvages affecte aussi nos animaux et nos plantes domestiques ainsi que nous-mêmes.
En se fondant sur des exemples très récents, ce livre nous fait découvrir qu’il a fallu attendre que des oiseaux deviennent incapables de se reproduire pour que l’on commence à s’inquiéter véritablement de l’impact des pesticides, que les arbres sont victimes d’épidémies tous les dix ans, que le nombre de pathogènes et de nuisibles croît de façon exponentielle, que l’augmentation de la consommation de viande menace l’alimentation des générations à venir, que de nouvelles maladies ravagent chauves-souris et batraciens, que le développement vertigineux du commerce et des voyages rend vulnérable l’ensemble du monde vivant, etc.
Retracer l’histoire des liens entre santé et environnement permet de démontrer que l’homme n’est pas un élément extérieur à la nature et que bon nombre de maladies environnementales résultent en définitive de ses choix et de ses activités. L’histoire des maladies touchant la nature sauvage, de plus en plus nombreuses, est le signe d’un dysfonctionnement social profond dont l’homme est souvent la première victime.
La Nature à l’épreuve de l’homme rend visible une histoire invisible et nous invite à nous interroger sur notre responsabilité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :