histoires du quai d'Alger…

Toute personne visitant Sète pour une première fois (et ce fut mon cas il y a un an!), lorsqu’il atteint le quai d’Alger et s’il est un peu observateur, se pose la même question : « pourquoi tous ces immeubles neufs à usage d’habitation sur un quai important qui accueillait il y a un siècle de grands navires de commerce ? ».
S’il trouve dans le livre qu’il a feuilleté ou acheté un carte postale ancienne, il découvre l’activité intense sur le quai d’Alger : les navires, les tonneaux, et bien sûr les travailleurs:
dockers, portefaix, tonneliers, journaliers…


Mais il manque toujours le contre-champs…
Quel ne fut pas mon bonheur donc quand je découvris dans l’ouvrage de Claude Bonfils « Métamorphoses » publié par les éditions Equinoxe, la page que voici:

Extrait du livre « Metamorphoses » de Claude Bonfils editions Equinoxe
Le quai d’Alger avant la Deuxième guerre : Chais, entrepôts ….

« Du passé, faisons table rase! » fut la devise des aménageurs d’après guerre…
À Sète, cette devise ne fut pas appliquée seulement au quai d’Alger, hélas, mais ici ce fut avec rigueur: il ne reste plus rien des entrepôts, des chais, des hangars, et même de certaines habitations… Place à des immeubles modernes !
(Les anciens entrepôts frigorifiques transformés en Centre Régional d’Art Contemporain, belle réutilisation de batiments industriels, ne sont pas situés du côté du quai d’Alger…)
Et en même temps, l’activité du port qui continuait encore quai d’Alger fut déplacée à son tour, pour ne pas gêner les nouveaux résidents, mais aussi faute d’équipements portuaires…

Il fallait trouver un usage à ce long quai si bien placé! Accueillir les paquebots de croisières semblait judicieux. Et ce fut un beau rôle pour le quai d’Alger qu’on baptisa quai d’honneur … Paquebots à vapeur à charbon, puis à fuel lourd, ont trouvé un lieu d’accostage pratique à deux pas du centre ville.
Mais ces paquebots ont tellement pris d’embonpoint ces dernières années que la plupart ont du mal à y accoster, ou ne peuvent plus du tout et accostent au terminal des ferries…

Retour à la case départ : que faire de ce quai magnifique ?
On peut passer vite sur la sublime idée qu’eurent certains d’en faire une marina privée pour yachts de luxe … L’idée semble folle, mais sans l’action déterminée d’un collectif citoyen « une marina, pour qui? pour quoi? » en 2017, elle eut pu aller à son terme. Finalement, le projet a été déplacé au quai Orsetti….

Le quai d’honneur accueille donc à ce jour toute sorte de bateaux, de toutes tailles et à tous usages, soit qu’ils manquent de place ailleurs, soit qu’ils arrivent après la fermeture des ponts, soit qu’ils y soient bien : chalutiers, bateaux de plaisance, navires militaires ou des douanes, remorqueurs, navires scientifiques, frêles embarcations, petits paquebots de croisière….
Et puis tous les deux ans, c’est la gloire pour le quai d’Alger : les grands navires d’Escale à Sète y trouvent leur écrin, et les quais revivent des heures de folies comme aux époques glorieuses du quai d’Alger…
On en reparlera dans une prochaine note de blog !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :