Un été pour re-découvrir Narbonne ?

La ville de Narbonne est elle en train de se retrouver une place au soleil ?
D’innombrables indices ces derniers mois nous permettent de se poser la question, sinon d’apporter une réponse.

Commençons par voir du côté des livres (c’est le blog d’une librairie après tout, et de plus notre maison d’édition est au centre du sujet!)

Trois livres sur Narbonne sont sortis ces derniers mois, et ont été conçu sans concertation même si maintenant les auteurs/éditeurs se retrouvent.

découvrir narbonne cover_web

-Découvrir Narbonne, publié par les éditions L’An Demain.

Notre guide de découverte, sorti le 21 mai et dont on a longuement parlé ici, trouve son public et reçoit des critiques très favorables, et des réactions de lecteurs enthousiastes que votre serviteur, auteur du livre, taiera ici….
Ici le lien vers l’article du Blog de Michel Santo (merci à lui)
 un lien vers l’article de L’Indépendant.
Le guide est dorénavant disponible dans les librairies de Narbonne, dans de nombreux commerces narbonnais et à la boutique du Palais des Archevêques… Nous y reviendrons…

 

ballade a narbonne1Ballade à Narbonne de Frédéric Lheureux est sorti le 23 juin.
L’auteur y présente une vingtaine de lieux emblématiques de Narbonne en alexandrins, en photos originales et en textes traduit en trois langues.
Le livre est bien sûr disponible à la lirairie au prix de 18 euros.

 

Bonneau1Narbonne par Laurent Bonneau , publié par les éditions narbonnaise Passé Simple, est le dernier sorti, présenté au public le 8 juillet.
Pendant un an, jour pour jour, de janvier 2015 à janvier 2016,  Laurent Bonneau a parcouru la ville de Narbonne « par les toits », dessinant une centaine de « vues en hauteur pour se dégager du point de vue habituel que l’on a depuis la rue. »
Ses dessins sont reproduits dans un ouvrage de qualité, sà la mise en page simple et élégante, à un prix sympathique de 20 euros.
Les dessins originaux de Laurent Bonneau seront exposés et mis en vente tout l’été du 13 juillet au 31 août, à la galerie AMJaumaud voisine et dorénavant indépendante au 4 rue Cabirol. Dessins originaux et/ou livre de reproductions, les oeuvres de Laurent Bonneau vont accompagner l’été à Narbonne.

Si on ajoute la récente sortie du livre sur Paul TOURNAL de de Jean Guilaine et Chantal Alibert, paru début Juin aux éditions Odile Jacod,  et la prochaine réédition à l’automne du livre de Chantal Alibert sur Narbonne et son patrimoine, les indices d’un regain d’attention pour Narbonne se précisent…..

 

Côté géographie et politique, la création de la nouvelle région et le choix de son nom ont radicalement modifié la position et la perception de Narbonne en quelques mois.

regionoccitanieCertes Narbonne n’a jamais été historiquement une capitale pour la grande Occitanie, et son rôle de capitale régionale n’a duré « que » quelques siècles après la création de Narbo Martius.
Certes, le canal du Midi a snobé Narbonne et la ligne de chemin de fer a failli l’éviter aussi. Mais la géographie se venge. Narbonne est dorénavant un centre géographique de la nouvelle région, noeud ferroviaire et autoroutier incontournable.
Dès à présent de nombreuses structures associatives, politiques, citoyennes, et même administratives se donnent rendez-vous à Narbonne pour des rencontres, pour faire travailler ensemble les structures des ex-régions.
La nécessité, l’habitude et l’accueil agréable que recevront ces nouveaux visiteurs, tout cela devrait changer d’ici quelques années l’image et l’attractivité de Narbonne.

A suivre…..

 

 

 

 

 

Publicités

Robert MORAN en dédicace le samedi 2 juillet…

couv_numSamedi 2 juillet 2016
DÉDICACE
Robert MORAN
Sur une feuille d’érable rouge

Le héros de cette biographie « imaginée », mais fondée sur bon nombre de faits réels, découvre l’Empire du Milieu dans une bande dessinée pour enfants parue en 1940. Dès lors, ce pays et sa civilisation ne quitteront plus ses rêves.
Son diplôme de langue chinoise en poche, il entre au Ministère des Affaires étrangères. La reconnaissance de la République Populaire de Chine par le gouvernement du général de Gaulle et les échanges culturels qui en résultent sont pour lui l’occasion de se porter volontaire et de s’expatrier comme professeur de français à l’université de Pékin.
D’un tempérament très romantique, il imagine une femme idéale, qu’il rencontre en Chine. Elle est eurasienne, fille d’un révolutionnaire espagnol engagé dans la Longue Marche.
Adoptés par un ancien commandant de l’Armée de Libération, ils traversent ensemble la Révolution culturelle, au cours de laquelle le héros tient au jour le jour un journal soigneusement caché qui apporte un éclairage inédit sur cette période terrible.

Venez rencontrer l’auteur, faire dédicacer votre livre
de 11 h à 12h30 et de 16 h à 17h

 

L’Indépendant et le Midi Libre du 26 Juin consacrent une page à la vie et l’oeuvre de Robert MORAN

indep0

indep1