Connaissez-vous Lewis Mumford ?

MumfordPour réfléchir au présent et imaginer un avenir soutenable, il est souvent utile de regarder dans le rétroviseur les pensées de visionnaires du passé.
C’est un exercice délicat et ces dernières semaines plusieurs éditeurs ou revues s ‘y sont adonné brillamment dans le large domaine de l’écologie politique. J’ai envie de mettre en avant deux de ces initiatives.

Les éditions L’Échappée ont publié un livre important dont je reparlerai : « Radicalité, 20 penseurs vraiment critiques » qui pour 25 euros et en 400 pages nous fait retrouver ou rencontrer vingt penseurs, en découvrir la vie, l’action et les idées …

Le journal « La décroissance » dans son numéro double de l’été (N°111) a publié un supplément de 16 pages sur les précurseurs de la décroissance.. Chaque petit article de présentation est un condensé très pédagogique et donnant envie d’en savoir plus….
Une éducation citoyenne de qualité.

Bien sûr il y a de nombreux noms en communs, surtout les plus connus commne Illich, Orwell, Ellul….

 

 
Et parmi les moins connus, j’ai découvert Lewis Mumford.
Son livre « La cité à travers l’histoire » publié en français par les éditions Agone en 2011, date de 1961, plus de 50 ans !
Il faut certes du temps pour en savourer les 900 pages, et je n’en ai malheureusement pas encore trouvé le temps.
Mais ma curiosité est aiguisée…

Alors connaissez vous Lewis Mumford ?
Pas encore (comme beaucoup de ce coté de l’atlantique)…mais bientôt oui !

Le quatrième de couverture:

Qu’est-ce que la cité ? Comment a-t-elle commencé ? Quelles ont été les phases de son développement ? Est-elle destinée à disparaître, ou notre planète se transformera-t-elle en une immense ruche urbaine, ce qui serait, pour les villes individualisées, une autre façon de disparaître ? Les besoins qui conduisirent les hommes vers ce mode d’existence recevront-ils un jour les satisfactions qu’ont pu promettre autrefois Jérusalem, Athènes ou Florence ? Est-il encore possible de construire une cité permettant à l’homme de poursuivre un développement harmonieux ? Avant de penser un nouveau mode d’existence urbaine, il faut comprendre la nature historique de la cité et l’évolution de son rôle primitif. Nous serons mieux à même alors d’envisager les décisions qui nous incombent. Il nous appartient de diriger nos efforts vers l’accomplissement de la plus profonde valeur humaine ; ou sinon de subir l’automatisme des forces que nous avons déclenchées. Par l’analyse de la formation des regroupements urbains, ce classique fait apparaître les limites démographiques, technologiques et économiques au-delà desquelles la cité ne rend plus possible la survie d’une unité communautaire. Critique d’une organisation économique qui sacrifie le progrès de l’humanité au perfectionnement des machines, l’auteur revient au souci du bien public, à la recherche d’un équilibre écologique et à la coopération sociale comme base de notre milieu de vie.
Biographie de l’auteur
Historien américain spécialisé dans l’histoire de l’urbanisme et de la technologie, Lewis Mumford (1895-1990) est également l’auteur d’un essai sur Herman Melville (2006) et des Transformations de l’homme (2008).

La présentation du journal « La décroissance »  (Cliquer sur la photo pour agrandir)

Mumford3Mumford4

Publicités

Photographies de Olivier Moreno à la librairie L’An Demain

 » Fleurettes et Contes », exposition de photos de Olivier Moreno à la librairie L’An Demain du 9 août au 15 septembre 2014…

Ce voyage au cœur des plantes sauvages va nous conduire doucement vers le mois de septembre..
Et la rentrée de la Librairie est pleine de projets dont nous vous parlerons bientôt…

Bonne fin d’été à tous….

olivier_moreno_web

Olivier Moreno montre dans ses photos de plantes la poésie et la force de vie qu’il pressent au cœur même des fleurs et des plantes sauvages de la région.
Il poursuit ainsi un cheminement créatif et personnel qui a débuté par des images exceptionnelles de regards d’animaux qui l’ont fait connaître des naturalistes.