Si la forteresse de Leucate n’avait pas été détruite en 1665…

teasing01

Samedi 21 Juin, à 10 heures au foyer de LEUCATE, se déroulera la présentation officielle du livre de Claude Guillemot « Le Château Fantôme, vie et mort de la forteresse de Leucate » édité par les éditions de l’An Demain.

Ce sera un moment émouvant pour les auditeurs dont beaucoup découvriront (ou re-découvriront) l’histoire incroyable de cette forteresse monumentale qui, si elle n’avait pas été détruite en 1665 sur ordre du roi Louis XIV, trônerait au sommet du village, imposante et signifiante…

Cette histoire trop longtemps oubliée et peu étudiée va ressurgir grâce au travail de Claude Guillemot qui, quelques mois après s’être installé à Leucate, s’est plongé cœur et âme dans la rédaction de cet ouvrage. Le destin ne lui a pas offert le bonheur de présenter lui même aux Leucatois son travail et partager sa passion car il est mort quelques jours après avoir fini les dernières corrections de son manuscrit.

La librairie L’An Demain, et donc son fils puisque c’est bien de mon père qu’il s’agit, a poursuivi le chemin, et ce bel ouvrage se dévoile en ce jour de solstice….

Je vous attend nombreux à cette « conférence » particulière qui sera suivie d’une visite informelle du site.

A samedi….

Les deux premières pages du livre pour vous, lecteurs du blog…

page5« Il a enfilé son sac à dos, protégé sa tête du soleil avec un
improbable chapeau de paille acheté au marché de Leucate et, armé
d’une canne à bout ferré, il a attaqué la montée par la rue de l’Église,
face nord. Son fils, impatient et insensible à la rudesse de la pente,
court devant comme un jeune chien fou. Au pied de la butte, à l’ombre
d’un bois de pins, un escalier aux marches inégales et inconfortables
s’élève vers le sommet. Partout alentour ce n’est qu’un chaos
de blocs renversés, énormes agglomérats de cailloux, de chaux et
de terre durcie, envahis par les ronces. Quelques pierres taillées
et assemblées figurent ça et là des ébauches de murailles. Tout en
haut, une chapelle, datant visiblement de la fin du XIXe siècle, un
calvaire : trois croix de bois fichées dans des supports en béton.
Depuis ce sommet, l’homme peut discerner à ses pieds des alignements
de blocs, qui semblent dessiner des formes géométriques,
mais rien qui ne ressemble vraiment à un château…

 

Heureusement, pour atténuer la déception, il y a la vue, une
vue admirable que la tramontane, en nettoyant l’atmosphère, a rendue
précise et lointaine. Au sud, l’étang de Salses-Leucate, la plaine du
Roussillon, plus loin la chaîne des Pyrénées. A l’est, la mer, le cordon
littoral, et les rares espaces sauvages noyés dans la myriade des
constructions de Port Leucate et Port Barcarès. Au nord, le village, au
pied de la butte, et derrière, le plateau et son lacis de chemins et de murets
de pierres. A l’ouest, les Corbières sauvages, le village de Fitou…
L’homme s’est assis pour contempler le spectacle. Il a presque oublié
l’objet de son expédition.
Mais l’enfant, lui, n’a rien oublié.
– Papa, il est où le château ?
La question, précise et abrupte, vient rompre le charme. Le
père réfléchit un long moment, parcourant des yeux le désordre des
éboulis. Puis il se penche à l’oreille de son fils, comme pour lui
confier un secret.
– C’est un château fantôme…
Cette réponse a le don de satisfaire l’enfant en nourrissant
son imagination de rêves et de chimères, mais elle ne saurait
dissiper le mystère du château de Leucate.
Si l’on s’en tient à la stricte définition du mot fantôme dans
le dictionnaire : «terme souvent ajouté à des noms de choses abandonnées,
disparues, ou échappant à la perception directe», le père a
raison.
C’est pour que cette forteresse disparue, abandonnée, échappant
à la perception directe, retrouve sa forme, sa vie et son histoire,
que ce livre a été écrit. Pour que les visiteurs qui, nombreux,
escaladent la butte, ne redescendent pas déçus, sans savoir, pour la
plupart, qu’ils sont passés en un lieu exceptionnel, un de ces lieux
où l’histoire de France a un jour basculé, un haut lieu de mémoire
aujourd’hui oublié. »

leucate_21juin_web

Publicités